• Le BaRbiEr De SéViLLe OpéRa

    img258

     

    Bonjour

    Vendredi j'ai invité ma belle-fille

    Nous sommes allées voir

    *Le Barbier de Séville *

    Ou La Précaution inutile comédie en 4 actes écrite par Beaumarchais

    En 1772 sa 1ère présentation aux comediens Italiens , est refusée

    En 1775 elle est présentée à La Comédie Française

    Elle fut composée par l' auteur suite à un séjour à Madrid

    Le Barbier de Séville constitue le 1er volet de la trilogie intitullée

    Le roman de la famille Almaviva

    Suivie du Mariage de Figaro et de L' Autre Tartuffe ou La Mère coupable

    rossini 

    GIOACCHINO  ROSSINI

    Né en 1792 à Pisoro , il joue et accompagne son père dans des orchestres de villages

    Etudes: violoncelle ,piano

    A  12 ans compose ses 1ères sonates pour violons, violoncelle et contre- basse

    A 15 ans recopie les Opéras de Mozart

    Il écrit son premier Opéra : Le Barbier de Séville en 1816 en 13 jours

    C'est le premier de ses 40 opéras

    51EMV-mTcnL SL500 AA300

    Aux premières lueurs du jour ,le comte Almaviva déguisé en étudiant se rend sous la jalousie de Rosine

    Sous le nom de Lindor ,l' aristocrate a quitté les fastes de la cour Madrilène pour Séville  afin d'y retrouver une jeune et noble orpheline ,surveillée par le Dr Bartholo son vieux tuteur qu' il espère  épouser

     

     Lindor rencontre Figaro son ancien valet

    Il lui raconte ses péripéties: apothicaire et barbier du vieux barbon jaloux  

    Le comte lui avoue son amour pour Rosine qu' il a rencontré au Prado,il l' a cherche depuis 6mois

    Figaro valet débrouillard et rusé va se mettre au service de son ancien maître pour favoriser ses amours

    Rosine apparaît à sa fenêtre

    et l 'intrigue commence ....

    **

    La splendeur des décors en noir et blanc -argenté ainsi que les costumes étaient très attrayants

    J' ai appréciée les scènes des rues ,les changements de tableaux sous nos yeux tout en douceur de style très modernes

    Juan Diego Florez    (comte Amaviva ) -Ténor -m 'a séduite : son timbre ,souplesse ,fludité

    Piétro Spagnoli  ( Figaro) -baryton -impressionant un des meilleurs et très aimé des Italiens

    Maria Bayo ( Rosine ) - mezzo /soprano -pleine de fougue de jeunesse et d' espiéglerie

    Berta la  femme de chambre si comique -mezzo /soprano

    Bruno Pratico(Docteur Bartholo ) fort en minauderies

    et puis tous ces autres chanteurs lyriques de talent..

    La mise en scène d ' Emilio Sagi pleine de vie , de  tumulte ..

    Tout cela orchestrait par le Chef incontesté Gianluigi  Gelmetti

     

      BARBIER%20DE%20SEVILLE

    Le dernier acte se termine joyeusement ,en couleurs

    J' ai passé plus de 3 heures de bonheur

    La musique m' a portée

    J' ai beaucoup pensé à mon amie Soizig link

    Le plaisir aussi d' échanger avec elle mes impressions de ces moments qui nous raprochent même de loin

    Bien entendu ne pas occulter ce génial Rossini

    **

    Je dois dire que ce billet n'est pas aussi bien fait que le 1er ..J'ai malencontreusement fait une mauvaise manip et malgré que mon billet était dans " brouillon" pufff parti..

    J' ai tout essayé ,introuvable

    Comment faire dans ce cas ?

    Pas moyen de joindre over-blog

    Donc ce 2ème billet pas trop à ma guise mais ...

    Bref en le refaisant j'ai pensé à Alexomy  linket à "ses petits bonheurs"

      **

    Je n'ai pas trouver l' Opéra que j' ai entendu alors tout de même quelques notes pour vous

     

    En compagnie de la Divine  MARIA CALLAS   que demander de plus pur

    Ce billet est tout spécialement dédié à Françoise

    Amicalement 'naute  et bonne semaine à vous

    « »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :